En Juillet 2013, je suis parti en Amérique du Sud avec l’idée d’adopter

un chien qui s’appellerait Milán, en hommage à l’un de mes écrivains préférés.

Un chien abandonné, blessé qui m’a suivi sur la Route 40 à la sorti d’un village montagneux du Nord de l’Argentine.